Communauté Francophone du Canada

 

 

 

Qu'est-ce que la réalité ?

 4805211884?profile=RESIZE_400x

 

 

Chers amis,

 

Aujourd'hui, nous aimerions réfléchir sur notre perception de nous-mêmes et de notre monde.

 

Qu'est-ce que la réalité ?

 

Nous voyons le monde au moyen de nos organes sensoriels. Chacun de nous voit et vit son environnement différemment.  Sommes-nous capables de voir la réalité objectivement ? Est-ce possible ?  Sur le sommet d’une montagne, le paysage est totalement différent de celui d'une vallée.

 

Nous savons que chacun voit le monde de ses propres yeux et le vit donc d'une manière unique et individuelle.  Mais le monde est-il vraiment différent, simplement parce que nous  avons tous des points de vue différents ?

 

 

Notre monde microcosmique est projeté sur notre monde extérieur. Notre microcosme influence ce dont nous prenons conscience et de ce qui est important pour nous.  Nous ne ressentons, ne voyons et n'entendons que les choses pour lesquelles nous avons une affinité microcosmique. Ensuite, nous en sommes touchés à un niveau plus profond.  Si nous n'avons aucune affinité pour une chose, cela nous touchera à peine.

 

Quand mon miroir est recouvert de rose, je verrai mon reflet en rose. Mais ai-je vraiment changé ?  Si je modifie uniquement mon environnement et que je ne change pas mon monde intérieur, alors le changement n'est que superficiel, comparable à une vision du monde à travers des lunettes de couleurs différentes. Seule la perception, la couleur du monde change, pas le monde lui-même.

 

"Homme, connais-toi toi-même". Cette déclaration, vieille de plusieurs milliers d'années, n'a rien perdu de son importance.  Nous devons nous reconnaître comme nous sommes vraiment, et pas seulement comme nous aimerions nous voir.  Nous devons apprendre à nous voir et à voir le monde de façon réaliste.

 

Nous vivons dans un monde dialectique : tout change en son contraire. Voir ce monde de manière réaliste alors que nous n'avons qu'une conscience dialectique n'est simplement  pas possible.  Tout ce que nous voyons est influencé par notre moi.

 

Mais, il y a en fait une autre partie en nous qui se trouve complètement en dehors de notre conscience dialectique. Cette partie de notre microcosme, n'appartient pas à ce monde de la dualité. C'est le fils perdu, la rose du coeur, notre atome étincelle d'esprit.  Cet atome nous permet de voir le monde d'une manière qui n'est pas entachée par notre personnalité.

 

C'est comme voir le monde et nous-mêmes de l'extérieur. Notre monde n'est ni bon ni mauvais, ni positif ni négatif.  Ce monde est ce que nous en faisons.  Chacun de nous a ses propres idées sur la façon de voir et d'influencer le monde. Le fait que nous voyons et expérimentons tous le monde différemment à travers nos microcosmes est la cause d’incommensurables désaccords dans ce monde.

 

" Homme, connais-toi toi-même ".  Cette réalisation est le début, la porte d'entrée d'un chemin que chacun emprunte lorsqu'il est prêt à le faire.

Grâce à la rose du cœur, nous apprenons à nous voir et à voir notre vie de manière moins égoïste et plus neutre.

 

Grâce à cette puissance divine qui rayonne de notre rose du cœur, les pouvoirs dialectiques de notre microcosme perdent lentement leur emprise sur nous. Nous apprenons à reconnaître plus clairement quand nos réactions sont soumises à la " manipulation des ficelles microcosmiques ".    Lentement, nous devenons capables de nous éloigner des " bonnes " et des " mauvaises " choses subjectives que notre microcosme nous impose.

 

Si nous apprenons à écouter notre voix intérieure, mes amis, nous découvrirons de plus en plus notre propre vérité intérieure et pourrons vivre de plus en plus de cette puissance intérieure.

 

Alors le monde avec toutes ses réalités factices, tous ses aspects accablants et déroutants, deviendra pour nous un champ d'apprentissage, et non plus un labyrinthe dans lequel nous sommes perdus.

 

 

Vos amis du Lectorium Rosicrucianum